Bref

historique

Octobre 1982, un groupe d'adultes en réunion avec des conseillers du Centre des Services Sociaux (C.S.S.), constatent que les jeunes de 12 à 17 ans ont de plus en plus de difficultés à s'identifier et de plus, le taux de suicide est à la hausse dans cette catégorie de jeunes. Ce groupe prend conscience du fait qu'il n'y a pas de place pour ces jeunes en dehors de l'école, de la famille et des cercles bien identifiés avec des encadrements rigides.

Toute une classe de la société issue de familles monoparentales, familles à faibles revenus, familles en difficultés est oubliée et risque de se perdre, faute d'encadrement sain, empreint d'une certaine liberté d'action. Bref, les 12 à 17 ans n'ont pas d'endroit où se rencontrer, parler librement hors des cadres habituellement reconnus comme "convenables " mais boycottés par ces mêmes jeunes, soit par leur absence, leur silence ou leur indifférence.

Un projet de centre de rencontre est donc né : un endroit où les jeunes pourraient se regrouper, discuter et organiser des activités qui correspondraient à leurs besoins et à leurs goûts, le tout sous l'égide d'animatrices et animateurs bénévoles.

Graduellement, les plans d'une "Maison de Jeunes" prenaient forme. Le 19 septembre 1983, la maison de jeunes "Le Funambule" ouvre ses portes rue Dufferin à Granby, dans les locaux de la Commission Scolaire. Puis, en 1990, la corporation quitte le local de la rue Dufferin et déménage au 445 rue Notre-Dame dans une maison dont elle a fait l’acquisition.

Ensuite, le 28 juin 1991 la corporation adopte officiellement le nouveau nom de La maison des jeunes de Granby où elle y est toujours aujourd’hui.